Comment Instagram change ma vie

Bonjour les filles !

Est-ce que vous utilisez Instagram ? Depuis environ six mois, je suis active sur ce réseau social. Ça ne veut pas dire que je poste un selfie toutes les deux heures ou que je collectionne les followers… Seulement que je passe beaucoup de temps à scroller sur mon téléphone en regardant la vie merveilleuse des autres et en distribuant des tonnes de petits coeurs. Cela peut sembler un peu déprimant : la fille qui n’a pas de vie et qui lorgne sur celle des autres. Mais en fait, instagram a un effet ultra positif sur moi. Parce que moi aussi je veux une vie merveilleuse avec des smoothies bien frais, un bubble butt et un mouvement de cheveux incroyable.

instagram - Mon Chat Lumo

Que serait Instagram sans les chats ? Ici mon Prince, mon Héros, mon Chat Lumo

Donc depuis six mois, j’ouvre les yeux : je cherche partout et tout le temps Le petit détail qui dit « ma vie est merveilleuse ». Et si au début j’avais du mal à trouver de la magie entre mon demi-boulot et mes après-midis plan-plan, je me suis obligée à sortir, prendre l’air, me promener en bord de mer, ou prendre vraiment soin de moi, et maintenant c’est devenu tout naturel. Parce que je veux de la magie. Le nombre de like n’est pas ma récompense, mais mon bien-être qui s’améliore au quotidien, oui. C’est la petite vitrine de mes moments réussis, un rappel quotidien comme quoi « ma vie est plutôt sympa ! ». Instagram est un petit coup de pied au fesses parmi d’autres, qui me pousse à faire et à positiver.
Je fais attention à ne pas tomber dans l’effet inverse « elles sont teeeellement cools, je suis teeeeellement nulle » (Hé ! Ce ne sont que des photos, elles ne montrent que ce qu’elles veulent !) : je ne cherche pas à me comparer point par point avec les autres. Je m’efforce simplement d’insuffler un peu de ce que j’aime de leur #lifestyle dans ma propre vie. En bref, j’essaie d’être moi-même en mieux, sans culpabiliser.

instagram - La Pointe Rouge    instagram - Du gâteau au chocolat

Un exemple significatif de « Ah oui en fait ça va, plutôt cool ma vie »

Contrairement à facebook qui (est un peu dépassé et) privilégie l’étalage de tout et de rien, instagram me fait l’effet d’un cocon douillet. Esthétique et parfois drôle, j’aime le côté intime qui s’en dégage. Mon compte facebook approche des huit ans et la plupart des personnes que j’ai en « amis » ne m’intéressent pas plus que ce que je les intéresse, tandis que je suis beaucoup plus exigeante sur instagram ! Mon feed se compose uniquement de sujets que j’aime, principalement des copines, de la déco, de la mode, Beyonce, des photographes et de l’humour.

Concrètement, Instagram m’a poussée à manger plus sainement, créer ce blog (bin oui, j’ai besoin de plus d’espace pour écrire !), à retrouver de l’amour pour ma ville et à me mettre au sport. Alors ça, c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup ! Grosse révolution !
J’ai troqué mes pantoufles/cookies pour des Nike/smoothies et ça me fait un bien fou…

instagram - ma tenue de sport

Bref, je vous reparlerai du sport plus en détail une prochaine fois. En attendant, dites-moi quel effet vous font les réseaux sociaux et rejoignez le blog sur son compte instagram tout neuf @walksinbeauty_blog !

Publicités

Ce que je fais de mon temps libre ? Oh, je réalise des voeux

Je veux devenir astronaute Make-A-Wish France

Ce weekend je me suis rendue à Paris pour la convention annuelle de Make-A-Wish France avec mes copines de l’association.

Est-ce que ça a l’air ennuyeux ? Je peux vous assurer que ce n’était absolument pas le cas ! Nous avons passé une excellente journée en compagnie de personnes motivées et très, très sympas (et puis il y avait un super buffet, ce n’est pas négligeable !). Mais qu’est-ce que Make-A-Wish ? C’est une association internationale qui réalise les voeux des enfants malades ou sévèrement handicapés. En France, l’asso existe depuis 10 ans mais la version américaine est née dans les 80’s, lorsqu’un petit garçon gravement malade nommé Chris rêvait de devenir policier. Tout le monde autour de lui l’a aidé à réaliser son rêve pour une journée inoubliable et depuis tout ça s’est perpétué et développé pour donner vie à des voeux assez incroyables comme par exemple Batkid. Ils sont forts ces américains, mais en France on fait des trucs dingues aussi.

Les bénévoles sont répartis dans des antennes régionales pour couvrir un maximum du territoire et sont chargés d’organiser et réaliser les voeux  des enfants et des jeunes après avoir centralisé les demandes et rencontré les familles. Les bénévoles ont des compétences ultra-variées ce qui permet de rendre chaque voeu unique et magique. Cela permet aux familles de reprendre des forces dans une grosse bulle de joie pour mieux combattre la maladie, et a l’enfant de rester motivé. En bref Make-A-Wish c’est comme un gros câlin.

Oui-Wish la mascotte Make-A-Wish

Oui-Wish notre mascotte mène la grande vie

Côté bénévoles, l’association se gère comme une entreprise où la hiérarchie n’est pas une hiérarchie de pouvoir mais un système d’organisation. Cela permet de rester très libre et de communiquer facilement. Il y a différents comités qui s’occupent des hôpitaux, de la communication et de l’administration, et puis les bénévoles voeu qui sont des personnes « de terrain ». Mais en vrai, tout le monde essaie d’aider tout le monde et les bénévoles voeu qui s’y connaissent en communication où dans le milieu hospitalier peuvent apporter leurs compétences au fonctionnement général. La convention a justement permis de discuter de tout ça et de lancer des tas de nouvelles idées. Au final, on apprend beaucoup sur le plan humain, mais aussi à gérer pas mal de responsabilités. On fait des rencontres très diverses (je ne désespère pas de croiser un jour Natalie Portman à un gala), on se sent utile et on partage.

Côté enfants, les voeux sont par exemple « je veux aller…(à Disneyland !) », « je veux être…(Pâtissier ?) », « je veux avoir…(un super ordinateur !) », « je veux rencontrer…(One Direction, souvent…) » et le bénévole remue ciel et terre pour répondre à la demande de la façon la plus créative et magique possible.
Make-A-Wish insiste sur la notion de fratrie et invite autant que possible toute la famille à se joindre au voeu, si l’enfant le désire.

Je veux devenir acteur     Je veux aller à Disneyland Paris

Je veux rencontrer Tony Parker     je veux nager avec les dauphins

Cette expérience m’apporte énormément, autant humainement que professionnellement puisque qu’elle m’oblige à développer mon réseau et me dépasser pour organiser des événements qui rendent heureux. Et puis, on se fait un tas de copines… J’espère que ce petit témoignage pourra vous donner envie de participer aussi ! Vous pouvez me poser toutes vos questions ici ou par email.

Estelle

Si vous êtes intéressées par l’asso, que ce soit pour nous rejoindre, organiser une levée de fonds ou parce que vous-même connaissez un enfant ou un jeune (de 3 à 17 ans) qui pourrait profiter de l’action de l’association, rendez-vous sur le site de Make-A-Wish France et sur facebook.

Mais où est-elle ?

Bonjour !

En ce moment je suis très occupée par mes révisions (et le Top Body Challenge)… mes concours ont lieu cette semaine et malheureusement je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer au blog.

Alors pour vous faire patienter, voici une photo de Lagertha la viking badass, mon inspiration capillaire du moment.

Katheryn Winnick, Lagertha Vikings

#strongisthenewpretty

À très vite pour de nouveaux articles !

Estelle

Who run the world ?

Bonjour !

Maintenant que le blog est lancé, je compte sur vous pour y contribuer.
Je cherche des filles de n’importe quel âge qui ont envie de parler de leur projet/création d’entreprise/passion pour le macramé…

Vous pouvez me contacter par email à l’adresse estelle-barthelemy@hotmail.fr.

whoruntheworld-01

Tu rêves de créer une marque de tshirts à imprimés loutres ? De tout plaquer pour gravir l’Himalaya ? Tu en as marre de chanter uniquement sous la douche et veux partager ton talent ? Suivons ensemble tes démarches ! Cela pourra t’aider toi, et faciliter la vie de celles qui hésitent à se lancer.

We walk in Beauty

Bonjour !

Bienvenue sur Walks in Beauty blog. Je suis Estelle, 23 ans, Marseillaise.

Après un BTS communication et une licence pro de Design numérique, j’ai revu mon orientation et j’ai pris un emploi de secrétaire à mi-temps, ce qui me laisse beaucoup (trop) de temps libre.

Je crée ce blog pour partager mes péripéties de vingtenaire en quête de soi, à travers des photos, des trouvailles et des rencontres.
L’idée principale est de rencontrer des personnes, découvrir leurs projets pour nous donner envie de créer, d’entreprendre… Bref, de nous lancer.

Le nom du blog est inspiré du célèbre poème de Lord Byron She Walks in Beauty, qu’on pourrait traduire par « elle marche tout en beauté »… C’est l’esprit que je veux donner à ce blog : une promenade légère en compagnie de femmes qui, par leur éloquence, s’imposent et forcent l’attention et dont la rencontre pourrait changer une vie. Ah, c’est beau.

J’espère que vous y trouverez de l’inspiration et de la motivation !

Bonne lecture,

Estelle