Comment survivre à la canicule ?

image plage rétro


Vague de chaleur sur la France ! Samedi et dimanche la température devrait atteindre 37°C à Marseille. Comment profiter de l’été sans ressembler à un ravioli vapeur ?

Bien s’hydrateR

Avec une chaleur pareille, il est important de boire au minimum 1,5L d’eau par jour. Pour se rafraîchir sans se lasser, on peut se faire plaisir avec des thés glacés ! Sans sucre évidemment…
Il y a le classique thé vert, mais le choix s’élargit chaque année et vous n’aurez pas de mal à trouver un mélange qui vous plaise. Grande adepte du Kashmir Tchaï en toute saison, je vais dès que possible investir dans une grosse boîte pour le boire en version glacé tout l’été !

Au déjeuner, rien de plus frais qu’une bonne salade de tomates suivie d’une tranche de pastèque (ou d’un mars glacé hein, le « bikini body » c’est pas un but ultime, c’est juste notre body dans un bikini, on s’en fiche d’avoir un peu de gras ici ou là). Le seul truc à éviter c’est l’alcool… Aussi doux que cela puisse sonner, mojito et soleil ne font malheureusement pas toujours bon ménage.

L’hydratation passe aussi par la peau. Si vous le pouvez, prenez plusieurs douches par jour ou humidifiez vous le visage et les avants-bras. Pour ne pas ressembler à ça… préférez une brume comme l’eau thermale Avene, l’Occitane ou Sephora. C’est le top pour se rafraîchir à tout moment sans avoir le mascara qui s’enfuit ni dessécher la peau.

brume thermale avene

Spray d’eau thermale Avene 300ml – environ 9€

brume d'eau apaisante sephora

Brume d’eau Apaisante Sephora 75ml – 3,95€

brume fraîcheur verveine agrumes l'Occitane

Brume Fraîcheur Verveine Agrumes 75ml – 11€

rester fraîche

Question maquillage, mieux vaut faire simple : utilisez le moins de produits possibles pour ne pas vous retrouver luisante à la mi-journée. Oubliez les fonds de teint huileux et les crèmes grasses. Pour hydrater sans étouffer, une BB cream, CC cream avec protection UV intégrée sera parfaite sous une petite poudre.

Mais le plus difficile, c’est de s’habiller. Pour les chanceuses en vacances, un minimum de tissu, un maximum de crème solaire et roule ma poule ! Mais pour celles qui comme moi doivent garder des vêtements décents, c’est un peu la galère. L’essentiel est de privilégier la légèreté. En principe, les matières naturelles comme le coton, la soie ou le lin sont bien plus légères, aérées et donc faciles à porter en cas de grosse chaleur. Elles laissent respirer la peau, sèchent vite et évitent les auréoles tant redoutées.
Pour rester au frais, choisissez des coupes fluides histoire de laisser passer une légère brise entre le tissu et la peau : une jupe patineuse, un crop-top porté avec une jupe ou un pantalon taille haute qui laisse respirer sans montrer le nombril… Pour un look un peu plus classe, n’oubliez pas les combi-pantalons et les robes longues.

Petite sélection faite sur Urban Outfitters (#fanabsolue #pourquoiyenapasàMarseille) :

Urban Outfitters '70s Shirt Dress

Urban Outfitters, ’70s Shirt Dress – 59€

Urban Outfitters - Robe chemise Hexagon

Urban Outfitters, Robe chemise Hexagon – 62€

Pins & Needles - Combishort à imprimé floral avec découpe au dos

Pins & Needles, Combishort à imprimé floral avec découpe au dos – 28€

Ecote - Combi-pantalon Nova dos nu noir

Ecote, Combi-pantalon Nova dos nu noir – 100€

Choisir ses sorties

Evitez de sortir aux heures les plus chaudes de la journée. Si vous n’avez pas le choix, pensez à ne pas trop exposer votre peau aux coups de soleils, surtout le visage, en appliquant une crème solaire et/ou en portant un joli chapeau (BE a fait une jolie sélection à voir ici).

Quoiqu’il en soit, interdiction de passer la journée en plein cagnard sans se rafraîchir ! Cette chaleur c’est l’occasion d’aller revoir Jurassic World, de redécouvrir les musées, les bibliothèques, ou votre supermarché du coin. Peu importe tant qu’il y a la clim… Vous pouvez aussi décider de ne sortir que la nuit et de profiter des (très) nombreux festivals marseillais ! Puis pour vous remettre de nuits endiablées au festival MIMI, aux apéros des Docks, à Rock Island, ou aux apéros dansants du Jardin Montgrand, prenez votre coussin préféré, quelques copains et profitez du cinéma en plein air tout l’été.
Au programme, entre autres, Monuments Men, Peau d’Âne, Edward aux Mains d’Argent, The Grand Budapest Hotel, Invictus, The Blues Brothers, Marius, Fanny, César, La Guerre des Mondes et plein d’autres ! Pour sa 20ème édition, l’événement diversifie les lieux en proposant des projections au Château Borely, au Panier, au Parc Longchamp, à la Vieille Charité, au Vieux-Port, à la Capelette et même au Frioul.

cinepleinair

Voilà vous avez maintenant quelques pistes pour survivre à cette canicule et passer un été au frais ! Et si tout ça ne suffit pas, essayez les méthodes de 1975…

Estelle

Publicités

Prêtes à conquérir le monde (de l’emploi) ? – Construire son cv en 5 étapes

Bonjour,

Aujourd’hui je finalise mes inscriptions pour la rentrée 2015. Pour ceux qui n’ont pas suivi, j’ai arrêté mes études après avoir eu ma licence pro de Design Numérique il y a bientôt deux ans, et j’ai finalement décidé de m’inscrire en master pour la rentrée prochaine.
Donc il m’a fallu, entre autre, mettre à jour mon CV, et je me suis dis qu’il pouvait être intéressant de le partager avec vous.

Illustration CV

Comment construire son CV ?

Première étape : Réunir toutes les infos

Sur un document notez le titre de votre CV (le poste recherché), votre cursus, vos expériences professionnelles (toutes !) et vos compétences. Notez le moindre petit stage d’observation ou gros projet de classe, surtout si vous n’avez pas beaucoup d’expérience. J’aime bien également mettre en avant quelques qualités en rapport avec le poste visé, par exemple en les incluant au titre du CV.
Ensuite, triez les informations pertinentes en fonction du poste que vous recherchez. Cela vous permettra de donner une cohérence au CV et d’accrocher le recruteur.

Deuxième étape : Classer

Faites une première partie Cursus, et notez-y vos formations de la plus récente à la plus ancienne. Il n’est pas nécessaire de remonter jusqu’au brevet ou de préciser que vous avez tenu un mois à la fac de lettres… N’oubliez pas que vous devez toujours vous mettre en valeur. S’il y a des trous d’une ou plusieurs années, le recruteur peut vous demander pourquoi. Essayez de contourner la question en expliquant que vous avez préféré vous consacrer à un projet personnel (voyage, oeuvre caritative, quête du meilleur hamburger de la ville…) mais surtout ne vous dévalorisez pas.
Créez ensuite une partie Expérience, en classant vos références toujours de la plus récente à la plus ancienne. Précisez les dates et l’intitulé de chaque poste. Personnellement, je développe toujours un minimum, en décrivant dans les grandes lignes les missions de chaque expérience. Cela peut être une bonne astuce pour donner de la matière à un CV qui vous paraît peu rempli. Je trouve que cela permet d’orienter les questions du recruteur et de mieux cerner vos compétences dès le premier coup d’oeil. Par exemple sur mon CV j’ai écris « Assistante pour une mission événementielle ». C’était une action ponctuelle mais qui m’a permis de mettre en pratique plusieurs compétences :

– Septembre 2013 – Assistante pour une mission événementielle
Missions : Pour une convention de 1200 personnes dans l’univers de la banque, aide à l’installation de l’événement et à son bon déroulement, gestion du flux des invités, des hôtes et hôtesses, distribution de goodies, …

C’est tout de suite plus intéressant et donne plusieurs pistes de discussion.

Troisième étape : Résumer ses compétences

Notez vos compétences en langues, en informatique, et tout ce qui vous semble pertinent pour le poste que vous visez. Ne mentez pas en vous disant bilingue espagnol si comme moi vous ne connaissez que le refrain de Porque te vas, ça finira par se savoir. Vous pouvez préciser « niveau scolaire » ou bien « lu, parlé, écrit » pour une langue que vous ne maîtrisez pas trop mal.
Enfin, il est toujours bienvenu d’ajouter une petite catégorie « centres d’intérêts » qui permet au recruteur de se faire une idée de votre personne. Soyez original, mais restez neutre : pas d’opinion politique ou religieuse.

Quatrième étape : Le design

Maintenant, il faut mettre tout ça en forme. Pas la peine d’en faire trop. Le CV doit tenir sur une seule page, être lisible et aéré.
En général on note les informations personnelles comme le nom et l’adresse en haut du CV, mais libre à vous de les mettre où vous voulez. J’avais par exemple créé un CV sur lequel ces informations étaient présentées comme une carte de visite en bas à droite, et j’avais ajouté un extrait de ma lettre de motivation pour équilibrer. Il avait eu son petit succès.
Si vous n’avez pas de compétences spéciales en graphisme, le plus simple sera le mieux.
Essayez de garder la même police sur l’ensemble du document et d’utiliser des tailles de 9  à 13 pour la lisibilité à l’écran ou imprimé.

Quelques petits conseils :

-Si vous comptez en mettre une, choisissez une photo lumineuse qui vous met en valeur, avec un fond neutre
-Utilisez 2 ou 3 couleurs maximum sur l’ensemble du CV
– Préférez des couleurs classiques en fonction de votre domaine
-Plutôt que changer de police, variez avec une même police (gras, italique, titres en majuscules…)
-Hiérarchisez l’information et restez cohérent (par exemple en écrivant tous les titres dans une plus grande taille, tous les intitulés de postes en gras, toutes les compétences en couleur…) pour faire ressortir l’essentiel
-Alignez les textes, faites des colonnes, utilisez des lignes pour faciliter la lecture

Cinquième étape : Finalisation

Une fois que tout est en place, vous pouvez exporter votre CV au format PDF pour pouvoir l’ouvrir sur un maximum de supports. Ensuite, imprimez le sur un papier de bonne qualité et un poil plus lourd que du papier classique pour le faire sortir du lot.

Et pour finir, quelques exemples de mise en page…

 Exemple de CV Exemple de CV Exemple de CV Exemple de CV

J’espère que ces petits conseils vous seront utiles. Bonne recherche !

Estelle