As You Like, nouveau magazine plein de bonnes idées !

As You Like Magazine

Illustration par As You Like magazine

Bonjour !

Le mois de mai signe le retour du soleil, des jus de fruits en terrasse, de la plage pour les plus chanceux et donc des magazines féminins prônant les régimes bikini. Bon. Personnellement quand j’achète un magazine, j’y cherche plutôt de l’inspiration, je n’ai pas envie de le lire en culpabilisant sur mes fesses pas assez fermes ou mon incapacité à porter un crop-top sans ressembler à Winnie l’Ourson.

La dernière fois qu’un magazine m’a réellement inspirée, c’était Witch Mag et j’avais onze ans et demi. Il me donnait envie de faire quelque chose de mes dix doigts et j’étais impatiente d’aller l’acheter au kiosque.

Depuis, il y a eu Elle, Cosmo, Grazia et puis le merveilleux Bisou qui n’a malheureusement pas fait long feu. Mais depuis quelques années, les magazines féminins semblent se remplir de sélections de produits, de publicités ou de fourbes publi-communiqués qui ne nous disent qu’une chose « Achète ! Achète ! », au détriment d’articles de fond ou de sélections vraiment inspirantes.
Donc jusqu’ici je me contentais d’acheter des magazines que je feuilletais vaguement sur la plage ou à un café et dont je me lassais au bout de cinq minutes. Et puis hier, As You Like est entré dans ma vie.

Hier donc, je me suis rendue à Nîmes pour une « mission » Make-a-Wish (l’association qui réalise les voeux des enfants malades, rejoignez-nous, on cherche des bénévoles sur Marseille). L’aller était rapide, mais pour le retour j’avais deux heures de train avec deux changements. Je me suis dit qu’il valait mieux que je prenne un magazine histoire d’avoir autre chose à regarder que les sièges en moquette cracra des TER.

Gare de Nîmes, je me dirige vers le Relay presse à moitié convaincue, je jette un oeil désabusé vers le rayon « magazines féminins », j’hésite entre Cosmo (creux) et Causette (cher), et puis…

BAM !

Mon regard se pose sur une couverture fraîche et colorée « AS YOU LIKE » « Nouveau » « N#1 » « Inspirations & Secrets du meilleur de la Toile » mais surtout « Cahier à colorier et à gribouiller ». De l’inspiration ET un cahier à colorier ? Je suis intriguée, j’attrape le magazine et le feuillette. La mise en page est moderne et colorée sans être tape-à-l’oeil, il y a l’air d’y avoir pas mal de lecture et effectivement il y a de jolies illustrations à colorier à la fin. Il fait trois euros, mais le triple de l’épaisseur de Cosmo ou Grazia. Ni une ni deux, je me dirige vers la caisse, le pose fièrement sur le comptoir « et une boîte de crayons de couleur s’il vous plaît ».

Confortablement installée en deuxième classe du TER (haha) je commence ma lecture. As You Like est en fait à la fois un magazine « connecté » et un notebook qui regroupe les bonnes idées et adresses mode, beauté, déco, lifestyle de la crème des blogueuses. Parmi elles, Caroline de Pardon my Obsession, Slanelle, Tiboudnez, Julie de Je Suis Vernie, Jésus Sauvage, Emilie de Poligom,… des filles au styles variés mais toujours de bon goût.

As You Like magazine  As You Like magazine  As You Like magazine

Les articles sont simples, bien écrits et donnent envie de rester chez soi pour tester des nails arts ou des DIY, et puis de sortir découvrir toutes les bonnes adresses présentées. A la fin de chaque rubrique, une page de note permet de faire sa Wishlist, et les coloriages sont parfaits pour s’occuper entre deux rendez-vous. Les pubs restent discrètes, bien moins invasives que dans les magazines classiques. Il y a aussi des conseils conso sous la forme de minis romans photo. Bref, je suis comblée. As You Like réussi son pari d’amener le meilleur du digital au format papier. Finalement, mes deux heures de train passent presque trop vite.

Alors, si vous aussi vous aimez vous sentir inspirée, découvrir des tendances et gribouiller un peu partout, As You Like va vite devenir un indispensable… Vivement le prochain numéro !

Estelle

-> Le site du magazine
-> As You Like est sur facebook, sur instagram, sur twitter et Pinterest.

Publicités

Le shampoing naturel, l’alternative au no-poo

Pois chiches

Photo prise sur le blog La Cachina

Bonjour !

Vous avez peut-être entendu parler du « no-poo », abréviation de « no-shampoo », ce mouvement qui consiste à réduire le nombre de shampoings et à n’utiliser que des produits doux. Certains recommandent d’utiliser, à la place du shampoing habituel, un après-shampoing, plus doux et moins agressif, d’autres conseillent carrément de ne plus se laver les cheveux du tout pendant une période donnée pour les soigner en profondeur (la « cure de sébum »)… L’objectif final étant d’espacer un maximum les lavages et de ne plus utiliser de produits industriels afin d’obtenir des cheveux plus forts, plus épais… bref, plus beaux.

Je ne sais pas vous, mais l’idée de ne plus me laver les cheveux du tout pendant plusieurs semaines me tente moyennement… J’ai donc essayé la technique de l’après-shampoing le temps d’un été, et c’était plutôt pas mal. Entre le sel de la mer, le sable et le soleil, mes cheveux étaient assez agressés et un bon rinçage avec un peu d’après-shampoing suffisait à les maintenir propres. Au retour à la vie urbaine, j’ai tenté de maintenir ces bonnes habitudes, mais entre la pollution et le Mistral mes cheveux regraissaient vite et l’après-shampoing ne faisait qu’alourdir mes racines.
Peu à peu j’ai repris mes mauvaises habitudes et maintenant je me lave les cheveux un jour sur deux avec shampoing + après-shampoing industriels et masque deux fois par mois = ni économique ni écologique, et en prime une grosse perte de temps le matin.

Heureusement, Véro était dans le même cas, ses cheveux regraissaient vite et ses pointes s’asséchaient à force de shampoings. Elle a trouvé une alternative écologique, économique et efficace : le shampoing naturel à la farine de pois chiche ! Car le pois chiche contient de la saponine, qui est un lavant naturel présent dans un grand nombre de végétaux.

Elle m’a invitée chez elle pour tester cette fameuse recette…

Les ingrédients pour ce shampoing tout simple :

-Eau, un fond de verre
-Farine de pois chiche, 3 petites cuillerées
-Miel biologique ou sirop d’agave pour les vegans, une petite cuillère (facultatif, pour plus de reflets et de douceur)
-Aloe Vera en gel, une petite cuillère (facultatif, pour la souplesse)

image4

Et pour l’après-shampoing :

-Eau, un verre
-Vinaigre de cidre ou vinaigre blanc, un verre
-Huiles essentielles (facultatif, pour l’odeur !)
-Une bouteille pour tout mélanger et verser

Les étapes :

– Pour les cheveux secs, commencer par un masque nourrissant, par exemple à l’huile de coco.

Photo huile de coco

– Mélanger l’eau et la farine de pois chiche jusqu’à obtenir une consistance de pâte à gâteau (ajouter plus ou moins d’eau ou de farine, à l’oeil).

image7

– Ajouter le miel et l’aloe vera, mélanger encore.

– Mouiller les cheveux, pas besoin de les tremper… Il faut qu’ils soient bien humides.

– Appliquer le shampoing comme une coloration, en massant bien les racines. Pas besoin d’en mettre beaucoup sur les longueurs.

image9

– Bien rincer. Ne pas s’inquiéter si les cheveux ont un effet cartonneux et s’il reste des petits grains de farine, c’est normal.

– Préparer l’après-shampoing en mélangeant tous les ingrédients dans la bouteille prévue.

image5

– Verser sur les cheveux.

– Laisser poser entre trente secondes et une minute.

– Rincer à l’eau.

– Au moment du séchage, tous les grains de farine restants partiront ! À vous les cheveux de sirène !

image10image11

Les bienfaits

-Nettoie naturellement, donc écologique
-Donne du volume
-Ravive la couleur (pour cheveux colorés ou non)
-Economique

Le point négatif

-La préparation n’est pas très pratique à transporter et à utiliser

Ma copine Véro m’a convaincue et je vais donc m’y mettre !! Elle conseille de se laver les cheveux avec cette recette environ deux fois par semaine et d’alterner avec d’autres shampoings bio pour varier les bienfaits. Pensons un peu à la planète et à nos cheveux ;)
Pour trouver de la farine de pois chiche et les autres ingrédients, rendez-vous sur Aroma-Zone, ou dans vos magasins bio préférés !

Estelle

Mon regard hollywoodien – épilation des sourcils au Brow Bar Benefit

Bonjour !

Aujourd’hui, on parle sourcils. Hier une amie m’a dit « Marre qu’on nous impose cette dictature du sourcil parfait ! J’ai pas que ça à faire de m’en occuper tout les matins ! ». Certes. Ceci dit, quand on s’est vues une fois avec les sourcils impeccables, on a du mal à revenir à la broussaille (ou dans mon cas, à deux lignes blondes et dégarnies).

Depuis des années, je m’occupe moi-même de l’épilation de cette zone, en enlevant ce qui dépasse et en essayant tant bien que mal de garder une forme similaire de chaque côté. Et puis en novembre dernier, Sephora offrait une épilation Benefit pour les clientes munies de la carte de fidélité du magasin. Et là, tout à changé. En 45min, mes sourcils avaient gagné de la matière et mon regard était plus prononcé. J’étais sortie ravie et j’avais lancé des oeillades hollywoodiennes au monde entier sur le chemin du retour.

10995651_998193106876481_2641899040659796396_n

Donc, cet après-midi je me suis rendue pour la deuxième fois au stand Benefit du Sephora de la rue St Ferréol. Théoriquement, c’est avec ou sans rendez-vous, mais nous sommes dans une grande ville et le stand est toujours pris. Il vaut mieux passer un petit coup de fil à l’avance (petit conseil : essayez de prendre un rendez-vous en semaine et aux heures creuses… C’est toujours un peu gênant de tomber sur une copine quand vous avez de la cire sur le visage…).

Anne-Laure, la super experte, m’a reçue à l’heure et avec le sourire. En plus, elle se souvenait de moi. Je lui ai demandé une épilation + coloration pour ne plus avoir à faire que le strict minimum le matin. Elle m’a proposé le « Le service trio » – Coloration, épilation sourcils et épilation lèvre pour 39,50€. Ma moustache est quasi-invisible (enfin j’espère, enfin dites-moi…) mais quitte à être là, autant tout faire. Elle m’a expliqué étape par étape sa façon de procéder. Tout d’abord, la crème colorante. Elle a profité du temps de pose pour épiler la lèvre. Ensuite, rinçage. Petit coup d’oeil dans le miroir : mes sourcils ont enfin de la matière ! Elle a continué avec le diagnostic : avec un bâtonnet, elle m’explique où doivent commencer et s’arrêter mes sourcils, et où doit se trouver la pointe de l’arc. Elle a ensuite étalé la cire, en papotant pour me distraire quand elle arrachait les bandes, puis elle a passé une huile apaisante pour enlever les résidus et nourrir la peau.

Ensuite, Anne-Laure m’a proposé de me remaquiller avec les produits de mon choix. J’ai donc pu tester le Puff Off, sorte de soin anti-poches à l’applicateur en forme de fer à repasser, avec effet frais très agréable, l’anticerne hydratant Fake Up, le bronzer rosé légèrement irisé Dallas (qui fait un effet gue-din mais naturel et qui sera mon prochain craquage de slip de porte-monnaie), l’enlumineur Watt’s up (plus irisé que le High Beam que je possède déjà) et le sublime blush Rockateur pour faire ressortir mes super pommettes. Elle m’a expliqué comment utiliser chaque produit et comment les associer. Le top du top, c’est qu’elle a commencé par ne me maquiller que la moitié du visage, pour que je puisse vraiment voir la différence.

Je suis repartie parfaitement maquillée, avec un regard de séductrice…

nouveaux sourcils

un jour j’aurai dans un véritable appareil photo

Pour finir, pour un véritable entretien, il faut épiler toutes les trois semaines environ (cycle de repousse du poil), mais mon porte-monnaie risque de ne pas le supporter. Ceci dit, je trouve que les prix sont raisonnables pour un service de qualité et j’y retourne dès que possible !

Cliquez ici pour les tarifs, et là pour la liste des brow bars !

Certaines de mes amies ont testé l’épilation Yves Rocher et ont été déçue, d’autres l’Atelier du Sourcil et sont reparties satisfaites… Et vous, comment vous occupez-vous de votre regard ?

Estelle

Le mercredi, on porte du rose.

Bonsoir !

Nous voici à mi-chemin du weekend, et donc à quelques jours de la St Valentin ! Qu’importe que je sois seule cette année, cette fête me donne quand même envie de romantisme et de douceur… Alors ici point de sous-vêtements affriolants, mais une petite sélection rose qui rend belle.

Sélection rose

  • Gobelet Primark « Get ready to sparkle », pour se sentir fabulous en buvant son smoothie !
  • Savons Cupcakes Nocibé à la guimauve, une odeur douce et sucrée irrestible…
  • Coffret « Do the bright thing » (Kit Illuminateur Ultime Visage) de Benefit, pour attirer tous les regards…
Kit Do the Bright Thing

Kit « Do the Bright Thing », Benefit

Ce coffret hyper mignon et pas plus grand qu’un livre de poche contient une base de teint « That Gal » , une base rosée qui donne bonne mine et dont je ne peux plus me passer, le blush « Dandelion », l’enlumineur « High Beam », le crayon yeux waterproof « Bad Gal » et un mascara « They’re real! », le tout en format mini. Testé et approuvé.

Prêtes à briller samedi soir ?

Estelle

Jour de pluie

Bonjour !

Aujourd’hui à Marseille, il pleut. Alors je suis allée travailler comme tous les jours, mais avec mon joli parapluie, mon nouveau vernis doré (acheté samedi matin chez Stradivarius pour compenser un moment de déprime) et les cheveux gonflés en plus.

vernis or

#Cagold

Midi, déjeuner au Starbucks Coffee de la Préfecture avec des copines, Line et Emma O. : c’est peut-être hyper cliché, un peu snob et en même temps mainstream… mais vraiment, j’adore Starbucks. Déjà parce qu’ils ont du lait de soja et qu’on en trouve pas partout, ensuite parce qu’ils savent rendre une ambiance chaleureuse. Et puis aussi parce que Adrianlifestyle y est régulièrement, et qu’est-ce qu’il est cool Adrien !

Bon on était bien là au chaud au Starbucks, mais on n’allait pas non plus passer l’après-midi à regarder la pluie tomber. Line a alors eu une bonne idée (elle en a souvent). Line adore Vans. Line collectionne les paires de Vans mais pas que, elle a aussi des casquettes, des stickers, des boules de Noël et elle ne compte pas s’arrêter là. Line donc, a eu l’idée de nous emmener au magasin Vans de la rue St Ferréol et nous avons pu y récupérer des affiches franchement sympa. La mienne n’a même pas le logo de la marque. Pensez-y, quand vous repérez une affiche qui vous plait dans un magasin, demandez aux vendeurs ce qu’ils en font une fois la campagne terminée… Original et gratuit, merci Line*.
Voilà la mienne…

Affiche Vans

Mon nouveau copain Jason et sa voiture

Aujourd’hui à Marseille il pleut mais j’ai une nouvelle déco et mes ongles brillent de mille feux ! Et vous c’est quoi vos petits trucs pour rendre une journée moins grise ?

Estelle

*Merci Emma O. qui a tout porté sur le chemin du retour et merci à son ascenseur qui n’est PAS tombé en panne.